Régiments - A5 Bois du Four Ligne Maginot

Ligne Maginot
OUVRAGE A5 BOIS DU FOUR
Villers-la-Montagne
Secteur fortifié de la Crusnes
Aller au contenu
Régiments de l'Ouvrage
149e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Un régiment d'infanterie de forteresse est une unité militaire française spécialisée dans la défense des fortifications de la ligne Maginot, durant les années 1930 jusqu'à 1940.
Ce type de régiment fournit les hommes servant d'équipages aux ouvrages et casemates et de troupe d'intervalle entre ceux-ci. Les premiers sont créés en 1933, il y en avait 41 pendant la bataille de France de 1940.
Reconstitué en 1935, le 149e R.I.F. Construit principalement durant les années 1934-1938, le camp de Morfontaine, durant le temps de paix était la garnison permanente du 2e bataillon du 149e R.I.F. Formé le sous le nom de 149e régiment d'infanterie de forteresse (RIF) sous les ordres du lieutenant-colonel Beaupuis. Il appartient au 42e corps d'armée de forteresse.
Il se trouve sur la Ligne Maginot et tient le Secteur fortifié de la Crusnes, au nord de la Meurthe-et-Moselle, du fort de Bréhain-la-Ville au petit ouvrage de Chappy près de Longuyon. Le le régiment est dissous, après la bataille de Darmannes.
151e Régiment d'Artillerie de Position

Le 151e régiment d'artillerie à pied (ou 151e RA) est un régiment d'artillerie de l'armée de terre française. Il reprend les traditions du 1er régiment d'artillerie à pied.
Le 151° RAP trouve ses origines dans le 9° Régiment d’Artillerie de Campagne (RACP).
A la mobilisation, les 2° et 5° Groupes sont détachés du 151° RAP du  temps de paix pour former le noyau du 152° RAP appeléllé à couvrir le   Secteur Fortifié de la Crusnes  .
139e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Le 139e régiment d'infanterie (139e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir de la 139e demi-brigade de première formation.
Le 139e régiment d'infanterie de forteresse est formé le 27 août 1939 il comprend trois bataillons. Le 3e bataillon à 2 compagnies seulement, les autres ont 3 compagnies. Il appartient au secteur fortifié de la Crusnes puis au 42e corps d'armée de forteresse à la 58e division d'infanterie à la 20e division d'infanterie à la 3e armée. Avec le 128e RIF le 149e RIF le 142e régiment de génie (1re et 2e compagnies) puis le 46e RA  et tous les services sous les ordres du général de division  Renondeau.
Le régiment a la charge de la défense du sous-secteur de Morfontaine, avec deux petits ouvrages (Mauvais-Bois et Bois-du-Four), ainsi que d’une dizaine de casemates.
152e Régiment d'Artillerie de Position

Le 152° Régiment d'Artillerie à Pied (RAP) voit le jour en aout  1918 dans le cadre de la réorganisation de l'artillerie à pied.  Il  hérite des traditions du 2° Régiment d'Artillerie à Pied.
A la fin du  premier conflit mondial, le 152° R.A.P. deviendra un régiment servant  l'artillerie lourde sur voie ferrée sous l'appellation 152° RALVF, pour  finalement disparaitre en donnant naissance aux 371 et 372ème R.A.L.V.F.  suite à la réorganisation de l'artillerie en avril  1923.
Le 152° Régiment d'Artillerie de Position (1) RAP est recréé  fin aout 1939 par le Centre Mobilisateur d’Artillerie n°206 (CMA 206)  à  Thionville et Conflans-Labry à partir des personnels d'active des II et  IV Groupes du 151° RAP du temps de paix.
Il est affecté au secteur fortifié de la Crusnes avec le 46° RAMF.
Le groupe de position est déployé comme suit :  deux batteries  totalisant  8 pièces de 155C mle 17 sont installées à  l'est de Serrouville  et assurent l'appui du sous-secteur de  Morfontaine, les deux autres batteries totalisant 8 tubes de 155L modèle  1887 sont elles en position entre Serrouville et Boulange et assurent  l'appui du sous-secteur d'Aumetz.
Retourner au contenu